Comment prévenir l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est un problème de santé récurrent. La baisse de productivité de la glande thyroïde touche toutes les catégories de la population sans distinction d’âge. Il est tout à fait possible d’éviter cette défaillance sécrétoire en adoptant une meilleure hygiène de vie. Certains remèdes naturels ne doivent pas être négligés.

Moins s’exposer aux facteurs déclenchant l’hypothyroïdie

Le stress constitue une cause courante des troubles hormonaux. Les personnes qui prennent trop à cœur leur travail ou les cours peuvent connaître une baisse des sécrétions. L’hypothyroïdie est assez fréquente au niveau de la population active. Pour éviter le stress et lutter contre l’hypothyroïdie, il vaut mieux aborder positivement les différents tracas du quotidien.
Certains médicaments peuvent influencer négativement le fonctionnement des glandes thyroïdiennes. Les contraceptifs sont à prendre avec précaution. Il faut observer à la loupe les effets secondaires et ajuster les méthodes si besoin est.
Ceux qui font trop de sport peuvent également rencontrer des problèmes endocriniens. La pratique d’exercice physique devrait rester modérée à moins d’être un athlète de haut niveau.
L’exposition à la radioactivité nuit à la thyroïde. Ainsi, l’utilisation de certaines machines demande une grande précaution. Ceux qui côtoient les radars et les antennes relais devraient demander conseil à leur médecin.

Consommer des aliments riches en iode et en oméga 3

La consommation de sel iodé permet de prévenir l’hypothyroïdie. La norme internationale est de 20 mg par kilo. D’autres aliments contiennent ce nutriment indispensable à l’organisme. Ainsi, si des antécédents de goitre ont été observés dans la famille, les fruits de mer devraient figurer au menu le plus souvent possible.
La morue, le thon et tous les poissons sauvages apportent la dose nécessaire en oméga 3. Cette matière grasse n’est pas synthétisée par le corps alors qu’elle est indispensable. Les végétariens peuvent la retrouver dans certaines huiles de table. La consommation de noix du Brésil est fortement recommandée.
Le sélénium constitue un autre élément qui aide au bon fonctionnement de la thyroïde. Il se trouve dans de nombreux aliments, dont l’ail. L’huître en contient également.

S’inscrire à des stages de bien-être ou à un cours de yoga

L’hygiène de vie constitue un volet des stages sur le bien-être. Les participants apprennent à cultiver des habitudes saines. Cela commence par une respiration optimisée. Un lâcher-prise figure au programme. Pendant ces stages, l’on apprend aussi à ignorer certains aspects du quotidien, à positiver pour apprécier le bon côté d’une existence simple, profiter du moment présent, ne pas se prendre la tête pour des petites choses. Pour préserver son bien-être, on recommande aussi de dormir suffisamment et de garder un poids de santé améliorent les fonctions de la thyroïde. En effet, cette glande endocrine s’épanouit lorsque la personne s’accorde assez de sommeil. Il faut aussi faire des exercices pour éviter l’obésité.

Enfin, le yoga est recommandé pour vivre en harmonie avec son corps. Cet ensemble de mouvements et de principes aide à affronter toutes les situations. Il s’agit avant tout d’un entraînement pour le bien être.

       

About The Author

Leave A Comment

Commentaires récents

 
    juillet 2020
    L M M J V S D
    « Juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031